Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Critique’ Category

Une semaine bien remplie

Je n’ai que moyennement envie d’écrire en ce moment, mais il y a suffisamment de choses, qui se sont passés la semaine dernière, pour me forcer à rédiger quelque chose. Et non je ne parlerai pas de la dernière élection !

N7 Day

Lundi dernier, c’était le 7 novembre(1), et c’est le jour qu’a choisi Bioware pour présenter le nouveau trailer de Mass Effect Andromeda, dont la sortie est toujours prévu pour la fin du mois de mars 2017.

La bande annonce sans dévoiler beaucoup de choses, montre un nouvel aspect du futur jeu, et finalement ce n’est plus trop en conquérant qu’après plusieurs centaines années de voyage les nouveaux colons vont débarquer dans cette nouvelle galaxie.

On y voit aussi des Galariens, ainsi qu’une Asari, et donc avec le Krogan qu’on entrevoyait dans la première bande annonce, il ne manque plus que les Quarians et les Turiens pour avoir un panel complet des races Conciliennes(2).

Par contre il semble, qu’il ne sera possible de jouer le rôle du Pathfinder qu’en tant qu’humain.

Laelith

Le jour suivant c’était le retour de Laelith, une cité Mythique pour toutes les rôlistes français.

laelith-old

De gauche à droite Casus Belli – n°35 et Hors-Série 2 – Casus Belli 2 Hors-Série

Dans la première vie du magazine Casus Belli, la ville était apparue pour la première fois en décembre 1986 avec le numéro 35, puis dans le deuxième hors-série, qui lui était entièrement consacrée. Pour sa deuxième renaissance en l’an 2000, le premier et seul hors-série du magazine lui était aussi consacré.

Puis ce fut le calme plat pendant 15 ans, jusqu’à ce que pour les vingt ans de la ville (dans sa version écrite en tout cas), BlackBook Edition, qui édite désormais la 4ième version du mag, lance un financement participatif pour ressortir le background de cette cité pour les jeux de rôle : Chroniques Oubliées, ainsi que pour le futur Héros & Dragons.

laelith-new

Au-dessus, une ville sainte et un Roi-Dieu, en dessous le Cloaque et l’Empereur-Démon(3), mais mauvaise nouvelle il faudra quand même patienter jusqu’à la fin 2017 pour en voir la couleur.

Héros & Dragons – PDF ou pas

Le 20 octobre dernier était annoncé sur la page Facebook de Casus Belli : la sortie de la version numérique d’une des deux versions de la 5ième édition Donjons & Dragons sous 1D3 semaines. Dans le pire des cas et sur un tirage d’un trois, on aurait dû voir quelques choses mercredi dernier.

Malheureusement rien, le report est dû probablement à la sortie de financement participatif précédent, ou alors le jeteur du dé, ne pouvait être que le Gros Bill.

casus-belli-gros-bill

Allez savoir ce qu’il a annoncé pour son jet

Tyranny

Après le succès de Pillars of Eternity, Il était évident qu’Obsidian allait sortir un nouveau jeu ; c’est désormais chose faite avec Tyranny. Mais là où Pillars of Eternity restait assez classique, et similaire aux Baldur’s Gate ; l’éditeur a essayé cette fois de faire quelque chose d’un peu différent.

On a le droit un scénario bien sombre, où vous incarnez un Scelleur de Destin, sous les ordres du chef suprême Kyros, une sympathique personne, qui a conquis et dominé tous les terres connus, sauf un petit bout de terrain dans lequel vous débarquez pour répandre la joie et la bonne humeur la sainte et irrévocable parole du maître.

Comme dans tout bon RPG, on commence par choisir son look, ses caractéristiques et sa classe, puis on vous demande de choisir votre histoire lors d’une série de questions scénarisées : cette histoire décriera alors les premières années de la conquête du nouveau territoire et vos actions en tant qu’envahisseur.

Attendez-vous au minimum à détruire quelques villes et à réduire en esclavage quelques peuples, pour ma part, mon choix de me rendre la deuxième année dans une ville abritant une bibliothèque magique prodigieuse, a mené, celle-ci à la ruine par le feu. Et comme c’est moi qui l’ai déclenché en lisant le décret de Kyros, on appelle désormais mon personnage : la Pyromane.

tyranny

Vos choix seront primordiaux, car désormais on vous écoutera, on ne badine pas avec les décrets : ces sortilèges de Kyros aux pouvoirs extraordinaires.

Il y avait aussi le concert de Sting pour la réouverture du Bataclan, mais comme je n’y ai pensé que tard le mardi, il ne restait plus de place.


(1) : 7 novembre = N7, l’indicatif des meilleurs soldats de l’Alliance dont faisait/fait partie Shepard.

(2) : Non je n’ai pas compté les Volus et les autres races bizarres.

(3) : Et pour cette nouvelle édition Trevelian peut enfin profiter d’un design à la hauteur de son nom : au siècle dernier et désormais.

Publicités

Read Full Post »

Un mois déjà que j’avais publié le premier article Final Fantasy VII et son univers, il est donc temps de passer au jeu en lui-même avec cette première partie.

L’histoire – Attention éco-terroristes

Et oui, Avalanche le groupe auquel vous appartenez au travers de l’avatar Cloud, et un groupe d’écologistes et surtout terroristes. Votre première mission, la deuxième aussi d’ailleurs, consistera à déposer une bombe dans une des centrales à Mako de Midgar.

Comme départ, j’ai vu plus progressif quand même, et je dois avouer que c’est une première de commencer si brutalement un jeu(1).

final-fantasy-7-game-boite-manuel

Le guide US et ma version française du jeu PS1

Les conséquences de l’explosion sont laissées un peu dans le vague, mais en tendant l’oreille, ou plutôt en parlant à tout le monde, on apprend que, propagande Shinra ou pas, il y a eu quelques dégâts collatéraux : on évoque même des gens tués dans leur sommeil par l’explosion.

Même si au final le jeu confirme que détruire ces réacteurs étaient le seul moyen de sauver la planète, la méthode est plus que discutable.

Mais rassurez-vous cette première carrière va vite s’arrêter, vu que vous allez passer de terroristes à fuyards : la Shinra trouvant, que vous feriez le parfait bouc-émissaire pour ses plans de reconstruction urbaine, façon tabula rasa. (suite…)

Read Full Post »

La Grande Vadrouille

Il fut longtemps le film français ayant totalisé le plus d’entrées en salle avec ses 17 millions de tickets vendus, en tout cas jusqu’à ce qu’il soit détrôné en 2008 par le succès de Dany Boon, ce qui fait quand même une grosse quarantaine d’années en tête. C’est plus qu’honorable.

Mais c’est aussi le second film, où Bourvil et Louis de Funès sont à la tête de l’affiche(1), et force est de constater, que même après 50 ans, leur duo marche toujours aussi bien.

la-grande-vadrouille-affiche

D’un côté on trouve Augustin Bouvet (Bourvil), peintre en bâtiment et de l’autre Stanislas Lefort (Louis de Funès), chef d’orchestre à l’Opéra de Paris, tout les sépare, à part peut-être leur niveau d’anglais catastrophique. Et pourtant ils vont se retrouver entraînés bien malgré eux, dans une fuite rocambolesque pour la zone libre, en compagnie de 3 aviateurs de la Royal Air Force dans la France occupé de 1942.

J’ai vu de nombreuses fois ce film étant enfant ; mais trop jeune, j’avais toujours dû me contenter d’une version petit écran. J’ai donc sauté sur l’occasion, quand la possibilité de le voir sur grand écran et en 4K m’a été offerte cet été pour les 50 ans du film de Gérard Oury. (suite…)

Read Full Post »

Vous rappelez vous d’il y a 9 ans, quand vous avez fini la lecture du tome 7 d’Harry Potter ? Le dernier tome, celui que l’on nous avait présenté comme étant le dernier ?

Et bien ce n’est plus le cas désormais, et on peut donc poursuivre l’aventure dans son monde avec la nouvelle génération.

Attention par contre, et même si cela simplifie grandement la lecture dans le texte de ce tome : ce n’est pas un livre ou une nouvelle, mais plutôt le script des deux parties de la pièce de théâtre du même nom.

harry-potter-and-the-cursed-child

Première de couverture du script

Cette pièce est issue du travail de trois personnes : Jack ThorneJohn Tiffany et bien-sûr J.K. Rowling ; cette dernière n’ayant par contre travaillé que sur l’histoire, tandis que les deux autres l’ont en plus mis en scène.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants.

Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.

Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

(suite…)

Read Full Post »

Du Plomb à la Lumière

Je l’avais déjà évoqué il y a trois mois, il est donc temps que je parle de cette anthologie que j’ai achetée lors du Livre Paris 2016 : Du Plomb à la Lumière.

Tout ce que l’on peut dire, c’est que j’ai pris mon temps pour la lire, mais et c’est ce qu’il y a de bien avec les recueils de nouvelles, on peut facilement les mettre de côté à chaque chapitre, pour avancer tantôt les aventures de Lasser, tantôt celles des arpenteurs de Gonelore et même celles de quatre jeunes geeks dans un monde apocalyptique ravagé par le virus U4(1).

Pour rappel cette anthologie est le fruit d’un concours et d’un appel à nouvelles de l’année dernière organisés par les éditions Le Grimoire : sur toutes les nouvelles envoyées par des amateurs, une vingtaine a été sélectionnée, et elles ont donc été publiées dans cette anthologie parue pour le festival parisien susnommé.

livre-paris-2016-du-plomb-a-la-lumiere

Les 21 nouvelles, qu’elle contient, ont toute un point en commun, le titre de ce tome(2). Ça va donc parler de Plomb, ça va donc parler de Lumière, mais toujours de façon, dans des mondes et à des époques différentes.

Ce qui me vient le plus vite à l’esprit en lisant ce titre, c’est l’Alchimie, mais au final une seul nouvelle en fait son thème central, et une autre y fait vaguement référence avec un personnage secondaire. On obtient donc un ensemble de lectures hétérogènes particulièrement rafraîchissantes, qui fait la part belle aussi bien à la Science-Fiction, qu’à la Fantasy, voire même au récit historique(3). (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »